top of page
  • Photo du rédacteurCamille Castellon

L'hydrogène vert : la solution des ports pour répondre aux nouvelles réglementations européennes.

Brancher les bateaux à quai, la nouvelle réglementation européenne pour la décarbonation des ports.


En mars 2023, le Conseil et le Parlement européen sont parvenus à un accord réglementaire concernant la nouvelle réglementation européenne FuelEU Maritime.


Ces propositions font partie du paquet législatif "Ajustement à l'objectif 55", dont l'objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre générées par l’Union Européenne d'au moins 55 % d'ici 2030.


L'hydrogène vert joue un rôle clé dans l'application de ce règlement visant l'utilisation de carburants renouvelables et bas carbone dans le transport maritime. Désormais, le règlement refuelEU Maritime oblige les navires de plus de 5000 tonnes, faisant escale dans les ports européens à :


  • Réduire l’intensité des gaz à effet de serre de l’énergie utilisée à bord de 80% d’ici 2050.

  • Se raccorder à l’alimentation électrique à quai pour leur besoin en énergie électrique lorsqu'ils sont amarrés.


Pourquoi l'hydrogène vert pour l’électrification des bateaux à quai ?


L'électrification des bateaux à quai à l'hydrogène vert permet l'utilisation d'une source d'énergie électrique 100% décarbonée plutôt que de carburants fossiles pour alimenter les navires lorsqu'ils sont amarrés.


Ces nouvelles mesures permettent non seulement de réduire les émissions de CO2 mais également le bruit et les vibrations associées à l'utilisation de moteurs diesel ou à essence pendant les périodes d'arrêt prolongé.


En effet, les bateaux peuvent se brancher à des bornes de recharge électrique installées sur les quais, permettant d'alimenter leurs systèmes électriques internes et de recharger leurs batteries sans utiliser de carburants fossiles.


Par conséquent, si l’alimentation des bateaux est effectuée avec une électricité issue d’un écosystème hydrogène vert, 100% décarboné et local tel que celui de l’hydrogène vert DepHy, cela permettrait :

  • De répondre à la réglementation européenne REfuelEU, en réduisant l’impact environnemental du secteur maritime par la réduction des émissions de CO2

  • Mais également de contribuer au développement économique, social et environnemental de manière durable et exemplaire.


bateau à quai

L’hydrogène vert DepHy accompagne les ports à répondre à ces nouvelles réglementations et bien plus encore …


En effet, l'hydrogène vert est l'énergie de référence utilisée par les ports pour être en phase avec ces nouvelles réglementations européennes visant à réduire l’empreinte environnementale du secteur maritime d’ici 2030.


Par ailleurs, si la création d'un écosystème hydrogène vert permet aux ports de répondre aux nouvelles réglementations européennes, il permet aussi un approvisionnement en énergie 100% décarboné, 100% local pour couvrir la totalité de ses besoins énergétiques :

  • L’électrification des bateaux à quai

  • L’approvisionnement en carburant de l’ensemble des mobilités portuaires

  • Et même l’alimentation en électricité du réseau de chaleur (chauffage, climatisation des bâtiments, …)

Mais, l’écosystème hydrogène vert permet aussi de répondre aux besoins d’autres secteurs énergétiques.


Le déploiement d’un écosystème hydrogène vert dans les ports ouvre de nouvelles opportunités pour rééquilibrer le mix énergétique en augmentant l’utilisation des énergies renouvelables dans des secteurs qui dépendent actuellement des combustibles fossiles tout en s’alignant aux nouvelles réglementations émergentes visant à accélérer la transition énergétique.


Pour plus d'informations concernant le rôle et le fonctionnement de l’écosystème hydrogène vert en zone portuaire, consultez notre article dédié au fonctionnement d'un écosystème hydrogène vert en zone portuaire.

Comments


bottom of page