top of page

Lauréat de l’appel à projets « Ecosystème Territoriaux Hydrogène » 

L’électrification verte des ports d’Ajaccio et de Bastia

Corsica Energia est lauréat de l’appel à projets « Ecosystème Territoriaux Hydrogène » orchestré par l’ADEME dans le cadre de France Relance et de la politique de décarbonation de l’industrie. A ce titre, deux projets DepHy2A etDepHy2B ont pour objectif le déploiement de chaînes hydrogène pour l’électrification verte des ports d’Ajaccio et de Bastia. En effet, la pollution engendrée par les bateaux stationnés à quai pendant leurs escales constitue un enjeu de santé publique auquel la CCI de Corse, concessionnaire historique des ports, s’attaque au travers d’une démarche de développement durable « EcoPort ». Ainsi, l’électrification verte des navires à quai constitue une priorité, laquelle rejoint les priorités de la PPE de Corse. 

Les projets DépHy ont donc pour objectif de mettre en œuvre deux chaînes hydrogène d’envergure, première mondiale en la matière, chacune constituée en amont d’une centrale photovoltaïque couplée à un électrolyseur produisant de l’hydrogène vert qui sera ensuite transformé en électricité au moyen d’une pile à combustibles pour alimenter les navires à quai grâce à des potences. 

 

Par ailleurs, deux autres usages sont également développés dans le projet : 

 

  • Le chauffage et le refroidissement des bâtiments situés autour des ports grâce à la récupération de chaleur et du froid émis par la pile à combustibles dans un système de cogénération, 

  • L’injection dans le réseau EDF du surplus d’électricité verte produit en période de fort ensoleillement. 

 

Les deux chaines hydrogène, localisées respectivement à Ajaccio et Bastia, sont constituées des mêmes équipements. 

La production d’hydrogène sera assurée par un électrolyseur à membranes à échange de protons 

(PEM) de 5 MW alimenté par de l’électricité d’origine photovoltaïque. 

La production d’électricité verte est assurée par une ferme photovoltaïque de 12,2 MWc (17,2 GWh/an). 

La production annuelle d’hydrogène sera supérieure à 150 tonnes sur chacun des sites. Un système de stockage tampon sera intégré avant compression de l’hydrogène. L'hydrogène stocké sera compressé pour remplir des bouteilles verticales fixées sur un châssis pour transport. Ce volume d’hydrogène sera acheminé par camion de transport jusqu’aux ports. Le conteneur sur châssis roulant sera entreposé à proximité de la pile à combustibles et en plein air pour assurer les conditions de sécurité de l’installation. Cette pile à combustibles d’une puissance nominale de 2 MW (2,4 MW de puissance maximale) produira de l’électricité en courant continu qui sera ensuite converti en courant alternatif. Pour finir, un transformateur permettra d’obtenir une tension de 11 kV sous 50/60 Hz, qui à travers les potences, permettra un raccordement des navires à quai. La pile à combustibles sera hybridée à un pack batteries électrochimiques et ce afin d’absorber les régimes transitoires et les pics de puissance. 

Les usages :

 

 

 

 

 

Les chaînes hydrogènes sont dimensionnées pour l’alimentation en électricité verte des navires 

ROPAX de la Délégation de Service Publique (DSP) appelant entre 1 et 2 MW. 

Par ailleurs, le chauffage et le rafraîchissement des bâtiments des Ports sera assuré par un système de cogénération associé à la pile à combustibles. Cette caractéristique est un point discriminant fort de notre technicité. 

Enfin, dans une deuxième phase du projet, il est prévu de produire de l’hydrogène pour un usage direct visant à décarboner les transports lourds de l’Ile.  

schéma français.png
bottom of page